L’Atelier Théâtre au lycée Yavné

November 24, 2015

 

Depuis l’an dernier, un atelier de théâtre fédère des lycéens volontaires et curieux autour du travail d’improvisation et de mise en scène de textes dramatiques. L’aventure continue cette année aussi. Quelques mardis en fin de journée, des élèves de Terminale (essentiellement) qui s’étaient initiés, pour la plupart, à l’art théâtral, se réunissent afin de transformer leur salle de cours en une scène de théâtre. Animées et dirigées par Margaux Borel, comédienne professionnelle, et encadrées par moi-même, professeur de Lettres modernes, les séances rassemblent les élèves qui nous offrent de très belles performances.

Chaque séance commence par des échauffements qui favorisent la concentration tout en éveillant une dynamique propice au jeu. Plusieurs exercices mettent ensuite l’accent sur la gestion de l’espace, mais aussi sur l’écoute et la confiance dans le(s) partenaire(s) de jeu. Les énergies différentes sont stimulées par des jeux d’adresse, de voix, de marche, de balle et de regards. Progressivement, les élèves se découvrent, imaginent, apprennent à s’observer et à s’absorber de l’espace afin de créer, d’improviser et d’interpréter. Tout se fait dans un seul dessein : l’amour du partage et le respect de l’autre. Le travail s’élabore à partir de l’imagination et de la spontanéité des élèves, puis des textes sont lus à voix haute avant d’être joués. Les personnages prennent forme sur scène grâce à une lecture du rythme des dialogues, de leurs enjeux, des ruptures, des complicités…

Il est évident que les lycéens apprennent à se connaître, à s’écouter, mais aussi à se surprendre et à s’émerveiller : leur générosité et leur implication nourrissent une émulation extrêmement touchante. Les élèves cultivent l’art du rire, mais aussi la gravité afin de laisser l’éloquence du silence s’installer quand il le faut. Devenus des lecteurs plus attentifs, ils donnent corps aux mots et aux idées. Ils explorent l’univers théâtral pour s’ouvrir à eux-mêmes et aux autres. Margaux Borel voit dans nos élèves fascinés par le théâtre « un groupe formidable, car ils acceptent [ses] propositions, ils se prêtent au jeu. Ils transpirent, vivent et traversent de nombreuses émotions. Ils sont pleins de vie et d’énergie et c’est une grande chance pour [elle] de les rencontrer et de travailler avec eux. » Elle ajoute ce que chaque enseignant peut affirmer : « J’apprends aussi énormément [avec eux]. Dans une société où l’on parle beaucoup d’image, de faux-semblant et où chaque individu est sans cesse exposé au jugement, je crois que le théâtre peut apporter beaucoup de réponses. Il cherche l’humilité du spectateur, de l’acteur, du partenaire, la sincérité des émotions, des paroles et des actes. On apprend aussi que regarder l’autre ce n’est pas dire "j’aime", "je n’aime pas", mais c’est vivre quelque chose, c’est jouer, et partager. »

Grâce au théâtre, les élèves se révèlent aux autres et à eux-mêmes. Ils sont authentiques. Sur une scène, c’est la vérité qui prime, comme l’affirme Albert Camus : « Sur un plateau de théâtre, au contraire, je suis naturel, c’est-à-dire que je ne pense pas à l’être ou à ne l’être pas et je ne partage avec mes collaborateurs que les ennuis et les joies d’une action commune. Cela s’appelle, je crois, la camaraderie, qui a été une des grandes joies de ma vie. […] On dit généralement, il est vrai, que [le théâtre est] le lieu de l’illusion. N’en croyez rien. C’est la société plutôt qui vivrait d’illusions et vous rencontrerez sûrement moins de cabotins à la scène qu’à la ville. […] Ceux qui aiment le mystère des cœurs et la vérité cachée des êtres, c’est ici qu’ils doivent venir et que leur curiosité insatiable risque d’être en partie comblée. Oui, croyez- moi, pour vivre dans la vérité, jouez la comédie ! »

Nos élèves ont répondu positivement à l’invitation d’Albert Camus et du théâtre, tout simplement. Ils y découvrent une école dans l’école. Tous nos remerciements et toute notre reconnaissance vont vers Margaux Borel qui sait voir nos élèves avec bienveillance et patience. Attentive à chacune de leurs propositions, elle stimule leur créativité et les encourage dans leur sincérité. Ensemble, nous aidons les élèves inscrits à l’option facultative de théâtre au Baccalauréat à comprendre les attentes du jury et à travailler avec rigueur et passion.

Please reload

Actualité Phare

Nos élèves présents ce matin pour l’inauguration de la Place Joseph Haïm Sitruck à Marseille

November 19, 2019

1/10
Please reload

Dernière Actualités

November 18, 2019

Please reload

Recherche par mots clés
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Classic
  • YouTube Social  Icon
  • Vimeo Social Icon