IZIEU

September 5, 2013

TEMOIGNAGES D ELEVES DE 3IEME QUI ONT VISITE LA MAISON D IZIEU

« J’ai beaucoup apprécié la visite de ce lieu de commémoration.  Cette visite culturelle s’inscrit dans le devoir de mémoire qui nous incombe tous. Nous avons découvert l’histoire poignante de ces enfants arrachés à la vie violemment. J’ai pris connaissance du procès de Klaus Barbie et mieux compris l’implication du gouvernement français de l’époque dans l’entreprise de déportation des enfants juifs. »

                                                                               Méryl élève de 3e 2

 

« 6 avril 1944. 44 enfants recueillis dans la Maison d’Izieu et 7 adultes sont déportés par la gestapo dirigée par Klaus Barbie. Cette  cruelle réalité ne doit pas être oubliée. L’émouvante histoire de ces enfants d’Izieu restera à jamais gravée dans ma mémoire. Nous avons senti au cours de la visite la       souffrance de ces enfants qui ont écrit des lettres saisissantes avant leur dernier voyage, vers les camps de la mort. »

 

Anonyme

 

«La visite de la Maison d’Izieu m’a intéressé car j’ai découvert la destinée d’enfants innocents, victimes de la barbarie humaine. Les images (photographies et reportage du procès Barbie) ainsi que les explications détaillées des guides ont été très enrichissantes. J’ai été ému et bouleversé par la découverte de ces vies maltraitées. »

                                                                               Anonyme

 

«Des enfants. Ils vivaient heureux dans une maison de campagne chaleureuse et accueillante. En rentrant dans cette maison vide de meubles mais pas vide d’amour, j’ai ressenti un choc. Un choc de voir des lettres optimistes et respirant une certaine joie de vivre. Au début, j’ai visité la grange et je me souviens d’une photo qui présentait des enfants juifs et catholiques souriants. Ensemble. La violence et l’ignominie n’ont pas le droit de régner. Elles détruisent avec acharnement, injustement, l’innocence et l’insouciance des enfants qui ne demandent qu’à vivre librement. »    

 

Clémence 3e 2

 

«Le jeudi 7 mars 2013 a été un jour important pur la construction de notre identité juive. Nous avons découvert l’injure portée contre les enfants d’Izieu. Ils étaient heureux, souriants, optimistes. Mais la guerre a ravagé leurs rêves et leurs idéaux. D’eux, ils ne restent qu’un lieu de commémoration qu’il faut prendre le temps de visiter.  Au cours de la visite de la Maison d’Izieu, nous avons vu des dessins qui portent l’odeur d’un après-midi serein et nous avons lu des lettres d’un bonheur ordinaire … Mais, le silence qui règne dans cette maison rappelle que c’est la Haine qui les a tués, une Haine dont ils ignoraient le goût mais dont ils ont été les appâts ».

                                                                       Benjamin 3e 2

 

«Cinq heures de route ont été nécessaires pour se rendre à Izieu où nous avons visité le mémorial de la Maison des enfants d’Izieu. Lorsque nous sommes descendus du car, nous avons eu une vue splendide sur la plaine et le lac. Avec  nos accompagnateurs, nous sommes entrés dans l’ancien bâtiment agricole surnommé « la grange » où on présentait une exposition qui retrace l’itinéraire de enfants d’Izieu. Une fois dans la maison, je me suis dirigée vers « le réfectoire » où se trouvaient des dessins des lettres. Celles-ci étaient extrêmement touchantes et bouleversantes. L’une d’elles m’a très émue, il s’agit de la « lettre à Dieu» écrite par une fillette de 11 ans, Liliane. Elle adresse une prière à Dieu : « Faites revenir mes parents, mes pauvres parents, protégez-les encore plus que moi ! Que je les revoie le plus tôt, faites les revenir encore une fois. Ah ! Je pouvais dire que j’avais un si bon maman et un si bon papa ! J’ai tellement confiance en vous que je vous dis un merci à l’avance. » Comment ne pas pleurer devant ces mots si sincères et si poignants ? J’ai essuyé mes larmes puis poursuivi la visite de la salle de classe et j’ai laissé un mot sur un cahier destiné aux visiteurs. L’inscription sur l’une des poutres : « Paulette aime Théo, 27 aout 1943 » porte le souvenir d’un amour de jeunesse que la barbarie détruira … l’atelier d’écriture et de découverte, les accompagnateurs et les guides ont été très impliqués, intéressants et à notre écoute. En rentrant chez moi, j’ai suggéré à ma famille de me ramener à la maison d’Izieu . Ce lieu a été un lieu de vie et d’espoir pour des enfants qui n’aspiraient qu’au Bonheur. »

 

 Emile 3e 2 

Please reload

Actualité Phare

Nos élèves présents ce matin pour l’inauguration de la Place Joseph Haïm Sitruck à Marseille

November 19, 2019

1/10
Please reload

Dernière Actualités

November 18, 2019

Please reload

Recherche par mots clés
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Classic
  • YouTube Social  Icon
  • Vimeo Social Icon